Burkina Faso: Bâtir un socle de protection sociale et promouvoir l'accès à un emploi décent pour les jeunes pauvres et vulnérables en situation de chômage ou de sous-emploi

Le Burkina Faso a fait de la lutte contre la pauvreté un axe central de ses préoccupations économiques. Il a été ainsi le premier pays ouest-africain à mettre en œuvre un cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP 2000-2003); celle-ci priorisait le renforcement des secteurs sociaux (éducation et santé notamment) et l’accélération de la croissance économique. La protection sociale et l’emploi ont été intégrés parmi les axes prioritaires à partir de la deuxième génération du CSLP (CSLP 2004-2006, prorogé jusqu’en 2010). Cette priorité est renforcée par la troisième génération intitulée Stratégie de croissance accélérée et du développement durable (SCADD 2010-2015). La SCADD, parallèlement au soutien des secteurs porteurs de croissance, identifie l’emploi et la protection sociale comme deux leviers puissants pour garantir un revenu et protéger de façon durable les groupes des populations les plus pauvres et vulnérables, dans un contexte où les défis à relever sont importants.